EKO

“Dialogues d’objets vivants contraints à un espace changeant”

La création “EKO” questionne la relation qu’entretiennent les protagonistes d'une œuvre vivante, avec leur environnement spatial, sonore, visuel, matériel, ou immatériel.

Le travail sur l'immersion offre d'extraordinaires possibilités de modification des perceptions de l'espace. Considérant que tout objet sonore ou visuel localisable spatialement peut être appréhendé comme l'une des briques élémentaires d'une architecture immersive, nous construisons autour des spectateurs des environnement modulables à volonté. Nous pouvons ainsi modéliser des mondes virtuels, vectoriels, réalistes ou fantastiques, donner des repères au spectateur, puis le déstabiliser, jouer avec les lois physiques, l'illusion et les interprétations synesthésiques d'un mouvement ou d'un objet sonore et visuel.

Tous ces jeux d'espaces et de sensations utilisent les vecteurs de nos disciplines (musique, vidéo, lumière, mouvement chorégraphique ou scénographie) et les procédés techniques dont nous disposons ou que nous créons. Cependant, nous souhaitons que le vivant soit au cœur de la création. Nous voulons continuer de questionner la place de chacune des entités : artistes, techniciens, public, objets, dispositifs, machines ou logiciels comme des acteurs interalliées, émetteurs, récepteurs et donc interactifs.

En donnant une place importante aux interactions en temps réel, nous observons les comportements de chacun de ces acteurs, pour rendre intuitifs le dialogue qui peut naître des échanges entre le contrôle et la perception. Telle une idylle nous souhaitons révéler et caractériser les éléments constitutifs d'un langage universel, non verbal, et transdisciplinaire offert par l'œuvre vivante dans le dispositif immersif.

Distribution :

Maotik - artiste multimédia

Ezra - beatboxer

Maya Benainous - Interactive programmeur

  • Grey Facebook Icon
  • Twitter - Gris Cercle
  • Grey Instagram Icon
  • Grey YouTube Icon